BL!NDMAN Akenkaai 2, B-1000 Brussels +32 (0)2 201 59 47
 
 

line-up

eric sleichim > direction artistique, concept, transcriptions et arrangements

BL!NDMAN [sax]
koen maas > saxophone soprano, miroirs, barres en métal, table gauche
roeland vanhoorne > saxophone alto & baryton, mousse, basse, cowbells, table centre
piet rebel > saxophone ténor, cadre de piano, barres en métal
raf minten > saxophone ténor & baryton, cadre de piano, steel drum, table droite

BL!NDMAN [drums]
yves goemare > piano & wood blocks
hannes nieuwlaet > loop & wood blocks

fabian coomans > piano

MAX!MAL BL!NDMAN est une production BL!NDMAN à la demande du Festival Van Vlaanderen-Bruxelles, avec le soutien du Festival van Vlaanderen-Malines et du Cultuurcentrum de Genk. Remerciements aux Maximalistes, et à Thierry De Mey en particulier.

BL!NDMAN bénéficie du soutien de l’Administration pour les Arts du Ministère de la Communauté flamande, ainsi que de la Commission flamande de la Région de Bruxelles-Capitale. BL!NDMAN [sax] joue instruments de Selmer Paris. Muremo, distributeur de Bergerault, soutient BL!NDMAN [drums].

MAX!MAL BL!NDMAN

un quatuor communicatif de saxophones, deux pianos et une batterie d’instruments à percussion nous emmènent sur les tons de Maximalist !, à l’endroit où Anne Teresa de Keersmaeker et Wim Vandekeybus ont trouvé leur inspiration.

Pour marquer d’une pierre blanche son 15e anniversaire, BL!NDMAN a redonné vie au répertoire étincelant de Maximalist!. Fondé en 1984 par Thierry De Mey, Peter Vermeersch, Walter Hus et Eric Sleichim, ce sextuor bruxellois, au cours de ses 5 années d’existence, a fait fureur sur les scènes européennes.
Soutenu par une armée d’instruments de percussion ‘maison’ et deux pianos, BL!NDMAN [sax] ramène sur les planches les compositions du temps jadis avec une énergie qui démontre clairement que cette musique n’a rien perdu de sa force. Une composition pour saxophone alto percussif et un système delay de Eric Sleichim complètent ce programme unique..

BL!NDMAN (1988)
2003: BL!NDMAN a 15 ans. 15 ans de recherches débridées à tenter de repousser les frontières du quartet de saxophones. Ce flot de dynamisme et d‘énergie débordante a pris sa source il y a exactement 20 avec la création de Maximalist!. Un groupe qui allait créer un espace de jeu étonnant dans lequel étaient réunies toutes les tendances musicales, avec une liberté esthétique, une force et une poésie retrouvées.
Vint alors BL!NDMAN, un laboratoire pour l‘expérimentation des sons et un lieu de rencontre pour toutes les disciplines artistiques. La redécouverte par les saxophones des ‘chorale Partitas’ de J.S. Bach et l‘intensité des organums, de Leoninus à la chromatique de Lassus, a apporté un enrichissement fondamental à la pratique musicale de l‘ensemble.
Quinze ans plus tard, BL!NDMAN jette un regard symbolique en arrière vers Maximalist!, cette horde de jeunes lions qui projetait sa musique sur les scènes internationales avec une ‘rock attitude‘. Cette énergie exubérante est plus que jamais présente dans les concerts de BL!NDMAN.

MAXIMALIST! (1983-1989)
Bruxelles, début des années 80 : une effervescence, un état de tension obstiné, une attirance pour les tabula rasa esthétiques radicaux … marquent l’apparition d’une génération d’artistes bien décidés à reprendre le problème à la base …
Ils sont plus soucieux de ce qui « se passe » ici maintenant (sur la scène) que de ce qui fait référence … Ils ne se font plus d’illusions sur le « trip planant » des 70ies ni sur les académismes modernistes ; surtout ils veulent – avec urgence – replacer le corps au cœur de leurs démarches (pas étonnant que les chorégraphes soient en première ligne).
Ils ne sont pas encore conscients de leur atout principal : sans complexe, ils franchissent les frontières stylistiques et les genres pour instaurer de véritables pratiques interdisciplinaires.
Le versant musical – de ce que l’on a souvent nommé en parlant de la danse : « la vague belge » – trouve son noyau dur au sein d’un groupe d’interprètes compositeurs : MAXIMALIST!
Pour « Rosas danst rosas » ( 1983 ), la chorégraphie qui va la propulser au devant de la scène internationale, Anne Teresa de Keersmaeker s’adresse à deux jeunes compositeurs Thierry De Mey et Peter Vermeersch. Le plan formel implacable ressemble à une partie de jeu de go ; l’esthétique encore répétitive s’est vigoureusement musclée.
Le même duo signe les musiques de « What the body doesn ’t remember» , le premier spectacle de Wim Van de Keybus qui leur vaut l’attribution du « Bessie Award » le prix de la critique américaine. Walter Hus signe « Muurwerk » pour la chorégraphe Roxane Huilman et Thierry De Mey « Balatum » pour sa sœur Michèle Anne De Mey, « Palindrome » et « Palilalie » pour la créatrice de mode japonaise Rei Kawakubo.
Eric Sleichim en explorant les sonorités inédites du saxophone , entame son dialogue avec les arts visuels en ouvrant l’exposition mythique « Chambres d’amis » à Gand et « Documenta» à Kassel.
Ils sont rejoint par François Deppe (violoncelle), Dirk Descheemaeker (clarinettes) et Jean-Luc Plouvier (piano) , aujourd’hui membres éminents de l’ensemble ICTUS. Flanqué de Jean-Paul Dessy (violoncelle), pendant cinq ans ils parcourront les scènes de la musique contemporaine, du rock, des festivals de danse … en croisant les publics les plus variés.
Le son des instruments acoustiques amplifié est puissant, les systèmes de composition nettement inspirés des polyphonistes franco-flamand du XV°s (cannons labyrinthiques, prolations, palindromes et hoketus) n’excluent en rien l’envie de faire bouger, de faire danser … Thierry De Mey

audio

http://www.blindman.be/assets/sounds/1-01_contre_six_demey_vermeersch.mp3 contre six
http://www.blindman.be/assets/sounds/1-02_five_to_five_walter_hus.mp3 five to five
http://www.blindman.be/assets/sounds/1-05_balatum_thierry_demey.mp3 balatum
http://www.blindman.be/assets/sounds/1-06_habanera_demey_vermeersch.mp3 habanera

programme

  • Thierry De Mey/Peter Vermeersch > contre six (1984) 2 pianos, quatuor de saxophones & loop (8’)
  • Walter Hus > five to five (1984) 2 pianos et quatuor de saxophones (13’)
  • Peter Vermeersch > scrum (1985) solo pour saxophone ténor (5’)
  • Eric Sleichim > Lié / Délié (1987) quatuor de saxophones en 3 mouvements (12’) *** Première oeuvre pour quatuor de saxophones que Eric Sleichim ecrivit lors de la fondation de BL!NDMAN. Elle fut créée par Maximalist! dans une version avec trois saxes et violoncelle.
  • Thierry De Mey > musique de tables (1987) trio de percussion (8’) *** Pour cette pièce, trois percussionnistes disposant chacun d’une petite table comme seul instrument. La variété des sonorités est assurée par les différents modes de frappe. Les positions des doigts et des mains, les figures rythmiques sont codifiées dans un répertoire de symboles originaux mis à l’oeuvre dans la partition. L’enjeu de Musique de tables est de parcourir la ligne sensible entre la musique et le geste qui produit le son, de mettre le doigt sur la ligne de démarcation entre danse et musique : l’aspect visuel et chorégraphique en parfait équilibre d’importance avec le sonore et la musicalité de l’interprétation.
  • Thierry De Mey/Peter Vermeersch > habanara (1983) 2 pianos et quatuor de saxophones (14’)
  • Thierry De Mey > balatum (1984) miroirs, mousse, basse, cowbells, cadre de piano, steel drum, barres en métal et wood blocks (16’)

durée totale: ca. 75’ (sans pause)

cd

MAX!MAL BL!NDMAN- Live in Frankfurt
Réf nr 986835-6, Universal Music, septembre 2004
Enregistrement live du concert MAX!MAL BL!NDMAN au Künstlerhaus Mousonturm de Francfort le 29 décembre 2003.

extraits de presse

‘C‘est un répertoire inusable. Il est important qu‘il soit joué. Et il est plus important encore que la pensée de Maximalist! survive, qu‘apparaissent de jeunes compositeurs qui, libérés des conventions, fassent leur propre musique avec audace.‘
Maarten Beirens, De Standaard

‘En 2003, BL!NDMAN, le quatuor de saxophones bruxellois internationalement reconnu, a fêté son 15ème anniversaire. Durant ces quinze ans, le groupe a suivi un parcours exploratoire aussi singulier que passionnant. Plus que tout autre, BL!NDMAN a revendiqué une grande autonomie pour le saxophone.‘
Peter-Paul De Temmerman, Financieel economische Tijd

‘La force de Maximalist!, c‘était la liberté d‘esprit, la volonté d‘expérimenter, et surtout le mélange des bagages musicaux.‘
Peter-Paul De Temmerman, Financieel economische Tijd

‘Ces dernières années ont été une fête permanente au pays de BL!NDMAN. Chaque nouveau projet était source de découvertes pour les musiciens et de surprises pour les auditeurs.‘
Elke Vandersypen, Muziek & Woord

‘Près de vingt ans plus tard, cette musique dégage toujours une énorme force.‘
Maarten Beirens, De Standaard

‘La version de BL!NDMAN fait bien ressortir le côté théatral de cette musique terriblement directe.‘ Maarten Beirens, De Standaard

‘Maximalist! a été fondé il y a vingt ans pour le spectacle chorégraphique Rosas danst Rosas de Anne Teresa De Keersmaeker. Thierry De Mey a réuni autour de lui Peter Vermeersch, Eric Sleichim et Walter Hus. Ces quatre jeunes musiciens ont donné libre cours à leur énergie. Le reste, c‘est pour la petite histoire… ‘
Lucas Huybrechts, Knack

‘Avec la concentration d‘une montre suisse de haute précision, les membres de l‘ensemble BL!NDMAN accordent les différents rythmes de leurs voix individuelles pour créer une structure sonore complexe. Jouer cette musique n’exige non seulement que chaque musicien ait une parfaite maîtrise de son propre instrument, mais aussi que chaque musicien soit un remarquable percussionniste.‘
Christian Hoesch, Frankfurter Allgemeine Zeitung

‘BL!NDMAN est un ensemble formé de brillants exégètes, incroyablement précis, qui écoutent et reproduisent à la perfection le pouvoir gestuel de la musique, qu‘ils interprètent comme une sorte de ballet rythmique, en reproduisant non seulement les sons mais aussi le mouvement. Les mouvements visibles n‘apparaissent que lorsque le vocabulaire sonore traditionnel est abandonné en faveur d‘un assemblage de battements de doigts, de coups sec du revers de la main, de grattements, de coups d‘archet et de silences, le tout combiné pour produire de la musique.‘
Tim Gorbauch, Frankfurter Rundschau


MAX!MAL BL!NDMAN a été joué entre autres à :

2011
BRUSSEL / BRUXELLES - kaaitheater
LAARNE - Kasteel van Laarne (org. Once Upon a Festival)
2009
GEEL - cc de werft
2006
FRANKFURT (D) - jazz im museum
2005
PRAGUE (CZ) - archa theatre
2004
GENK - mijngebouwen winterslag (org cc genk)
GENT / GAND – handelsbeurs
TORHOUT - cc brouckère
2003
BRUSSEL / BRUXELLES flagey / festival van vlaanderen
MECHELEN - stadsschouwburg
KORTRIJK - festival happy new ears
MAASTRICHT (NL) - theater vrijthof
GENT / GAND – Vooruit
FRANKFURT (D)- mousonturm
Bookmark and Share

BL!NDMAN       contact

18-19 Sainctelettesquare
B-1000 Bruxelles, Belgique
+32 2 201 59 47

contact:

direction générale et artistique:
management:   M +32 485 30 98 01
coordination technique et régie de son:   M +32 485 53 68 16
chargée de production:   M +32 498 54 96 81

BL!NDMAN bénéficie du soutien de l’Administration pour les Arts du Ministère de la Communauté flamande, ainsi que de la Commission flamande de la Région de Bruxelles-Capitale. BL!NDMAN [sax] joue instruments de Selmer Paris. Muremo, distributeur de Bergerault, soutient BL!NDMAN [drums].